J’ai avalé mon histoire comme j’ai mangé la tienne, Poète, Sculpteur ou Peintre d’éternité au présent… Quel repas, dis-tu, avons-nous partagé ? À quand, et avec qui , le prochain ? On verra... On lira ... | Marie-Thérèse PEYRIN - Janvier 2015
ETATS DES YEUX | Octobre 2023 | Ajustements d'images | LES HEURES PLEINES | Semaine 41
ETATS DES YEUX | Octobre 2023 | Ajustements d'images | LES HEURES PLEINES | Semaine 43

ETATS DES YEUX | Octobre 2023 | Ajustements d'images | LES HEURES PLEINES | Semaine 42

 

20231029_153423

 

 

 

JOURNAL D'AUTOMNE  

Texte & Une photo par jour

 

 

Semaine 41 - Année XXIII -  Samedi 21 Octobre

Les cerveaux débordent d'événements indigestes, et le mien ne fait pas exception. Retrouver un peu de calme et de sérénité face au déluge d'informations médiatiques sur le conflit armé entre Israël et le Hamas est devenu impossible. Contrairement à la période du confinement, j'ai décidé de ne pas vivre collée à l'écran d'ordinateur ou de télé, ou à la radio dans la cuisine. Les informations, parfois contradictoires, toujours partielles mais non partiales sont distillées en boucle dans l'alambic de l'horreur.  A chaque geste ordinaire que j'effectue chez nous ou dans le quartier, je pense aux mêmes gestes  impossibles à faire dans les villes bombardées ou sous protection anti-missiles. Je vois mentalement des visages hagards ou dévastés, des errances et des étreintes désespérées, des gravats, des affolements de groupes de secours, des gestes de supplication et de colère furtifs. La caméra ne fait que survoler la réalité et ne lui parle pas directement, des paroles sont prélevées, elles sont banales et douteuses en raison même de la folie ambiante. On montre quoi ? On montre qui ? La guerre des images devient une mascarade et un mensonge creux. La vérité ne peut être contenue dans des images de presse mal triées  et sur-interprétées. La question des otages est confuse... A chaque nationalité les siens... Le mot "ressortissant" écorche mes oreilles... l'otage comme une marchandise nationalisée et non plus un être humain libre de circuler sur la planète, respectable et parlant. Toutes ces transactions opaques donnent envie de dénoncer l'hypocrisie et la lâcheté des protagonistes. Personne ne "ressortira" indemne de cette folie généralisée. Personne n'oubliera la barbarie et la honte. Je pense à toute cette souffrance et je ne peux la combattre qu'avec l'esprit, sans complaisance envers les bourreaux de tous les clans dans cette loi inique du Talion. "Tu ne tueras point !" Faut-il le tatouer sur chaque front ?  Ma colère en sourdine et celle des victimes incluse au lointain...

 

 

 

 

 

 

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)